STOP au sexisme ordinaire

STOP au sexisme ordinaire

Crédit Photo : https://tempsreel.nouvelobs.com/les-internets/20141014.OBS2011/macholand-la-plateforme-participative-qui-denonce-le-sexisme.html

J'ai paraît-il sur réagit mais moi j'en ai juste assez

Sans arrêt, tous les jours, depuis des années, depuis toujours à vrai dire j'entends ça et là des mots et petites phrases sexistes, sans parler des agressions verbales dans la rue et des frotteurs dans le métro. Sans arrêt, tous les jours, depuis des années, depuis toujours en fait je subis des comportements machistes. Alors oui on en a l'habitude, c'est presque devenu"normal", ça fait partie des expressions du quotidien, ça fait partie du package de la vie de femme j'ai envie de dire. SAUF QUE NON j'en ai ras le bol moi d'accepter, de subir ces agressions qui portent atteinte à ma dignité, de ces mots et propos disséminés ça et là par tout le monde, chez le médecin, au travail et même dans ma propre famille.

"On ne se refait pas". Ah mais si on peut se corriger et évoluer au même titre que notre langage, bien sûr qu'on le peut. En vieillissant on apprend de nos erreurs, on se bonifie, il n'y a qu'à le vouloir même. Et puis ce n'est pas comme si on n'entendait pas parler d'équité et de lutte contre les inégalités entre les sexes un peu partout. De charge mentale. De répartition des tâches ménagères. Mais les vieilles habitudes ont la vie dure.

La phrase qui m'a agacée, la voici "Allez ça c'est pour récompenser le travailleur, hop un petit digestif". Heu ... travailleur parce qu'il a découpé un pauvre poulet rôti ? Sérieusement ? Parce qu'il a découpé un poulet en 3 jours de séjour? Et qui s'est occupé de penser aux menus sur ces fameux 3 jours, de faire les courses et de préparer tous les repas ? On en parle ? "Oh c'est pas si grave" et le pire c'est que je sais qu'il ne pensait pas à mal. Et puis c'est vrai que ce n'était pas bien méchant. Mais à force d'agissements offensant, déradant on déborde.

Les femmes sont rarement re servies en vin à table chez mes parents, voir pas servies du tout. Les hommes oui. On demande aux femmes en fin de repas de faire un petit café, avec le sourire qui va bien, aux hommes non. Petite je débarrassais la table avec ma mère, mon père et mon frère quant à eux quittaient la cuisine pour aller au salon. C'était normal que mon petit frère n'aide pas. Rien ne lui était demandé. C'était "comme ça". Et si j'avais le malheur de lui faire une réflexion ma mère me disait "allez Sandrine laisse on a vite fait toutes les deux". Pas mon père, ma mère, elle même. Tombée dans la marmite des stéréotypes quand elle était petite.

Allez faut rigoler c'est de l'humour !

Lors de ma première expérience professionnelle pour le même poste, avec le même profil je gagnais 1/5° de moins que mon collègue. Quand j'ai demandé à avoir le même salaire ça a été fait "youpi" mais mon collègue a lui aussi été augmenté. Logique. Lors de ma dernière expérience professionnelle (dans une entreprise je veux dire) j'ai dû supporter les blagues graveleuses des commerciaux "Mais c'est du second degré, t'es coincée ou quoi?" Chez le médecin en poussette, en arrivant dans la salle d'attente j'ai souvent entendu "ah les femmes au volant". Et puis on rigole. Allez faut rigoler, c'est de l'humour. Oh t'es pas drôle Sandrine.

J'en ai plus qu'assez de toutes ces paroles et ces actes d'apparence anodins, de ces remarques insidieuses qui nous marginalisent ou qui nous infériorisent oserais je dire même. Je crois qu'on oublie un peu trop facilement que dans la plupart des foyers les 2 parents vont au boulot et seulement un des deux s'occupe de la logistique de toute la maison. Je ne parle pas là uniquement de faire les courses et/ou le ménage et/ou le repas non non mais aussi de penser aux RDV chez les nombreux médecins, aux inscriptions pour les différentes activités des enfants, aux mots dans le carnet, aux réunions avec les profs, aux anniversaires des enfants mais aussi d'acheter les cadeaux à celui des copains, aux devoirs tout simplement... Tout je vous dis. D'ailleurs la plupart des instits ou le prof de handball/danse/tennis/karaté ne disent ils pas "tu demanderas à maman blablabla"?

Alors le petit digestif là, réservé au travailleur, il serait pas plutôt pour moi ou alors AUSSI pour moi ? Bon ok je n'en voulais pas de ce petit verre de fin de repas, mais c'est le principe bon sang !

Idée de cadeau de Noêl pour les hommes de la famille : Petit traité contre le sexisme ordinaire.

wallpaper-1019588
Pendant ce temps en cuisine : les scones.
wallpaper-1019588
L'estime de soi mise à rude épreuve : il ne se laissera plus agresser sans se défendre.
wallpaper-1019588
Tests de grossesse : ce qu’il faut savoir
wallpaper-1019588
Récupérer après l’accouchement : nos conseils
wallpaper-1019588
Berceau bébé : 4 conseils pour choisir le plus adapté
wallpaper-1019588
La Degustabox - Juin 2018
wallpaper-1019588
Enceinte, comment s’habiller quand il fait chaud ?
wallpaper-1019588
Rester sexy pendant la grossesse