Protéger un bébé contre les cognements dans son lit

Depuis quelques temps, votre tout-petit se cogne la tête dans les barreaux du lit et ces cognements répétés vous inquiètent.
La première question à se poser est de savoir s’il le fait volontairement ou pas !
Si c’est involontaire, la cause est sans doute matérielle. Si c’est volontaire, c’est le bébé qui en a décidé ainsi et plusieurs causes sont plausibles.
Cognements spontanés ou pas, notre équipe a fait le tour de la question !

Bébé se cogne aux barreaux, que faire ?

Bébé se cogne la tête volontairement

Cette habitude survient dans les premiers mois de la vie et peut se poursuivre jusqu’à l’âge de trois ans et répond au nom scientifique de krouomanie.
Parents, ne vous précipitez pas pour consulter la définition de ce terme savant, elle vous mettra dans tous vos états tant la description du mal est alarmante !
Réduite au sujet des tout-petits, c’est l’impulsion d’une personne à se heurter la tête.
Cette manie touche environ 20% des enfants (plus les garçons que les filles), donc pas de quoi se précipiter chez le médecin, tout va bien.

Ces mouvements sont aussi appelés rythmies de balancement. Même s’ils sont parfois spectaculaires, ils sont sans danger. Au réveil, le petit est en pleine forme et n’a aucune séquelle.
Beaucoup de nourrissons font rouler leur tête et se balancent pour s’endormir. Le bruit que cela provoque et le mouvement répété les aident à trouver le sommeil en les réconfortant.

C’est un rituel d’endormissement assez fréquent.

Veillez cependant à vérifier que l’enfant ne présente pas de symptômes anormaux : vomissement, malaise, changement de couleur… cela peut alors révéler un problème neurologique pour lequel des examens médicaux doivent être pratiqués.

Si l’enfant a un comportement tout à fait normal, il joue, se développe bien et est en bonne santé, il a adopté cette petite manie pour différentes raisons :

Il est trop peu stimulé

Il s’agit dans la grande majorité des cas d’autostimulation. La cause se trouve souvent chez des enfants en manque de découvertes et d’aventures durant la journée. Lorsqu’il prend part à des activités stimulantes et épanouissantes, les symptômes disparaissent.
Il suffira alors d’observer objectivement le comportement du petit pendant la journée et de lui proposer des activités qui mobiliseront sont énergie et son appétit de découverte.

Il est anxieux

Il y a des changements dans la vie de Bébé ? Vous avez changé de mode de garde ou il est en plein apprentissage de la marche ? Votre petit est stressé, ces mouvements le sécurisent, c’est sa façon à lui de se calmer.
Ne soyez pas trop inquiet, ce reflexe disparaitra de lui-même lorsque la situation sera bien intégrée.
En attendant, préparez-le au coucher avec un peu plus d’attention que d’habitude, parlez-lui et tentez de trouver les mots qui vont l’apaiser. Pourquoi ne pas mettre un peu de musique?

Il a mal

Il se frappe la tête pour échapper à la douleur. Dans les cas bénins, une otite ou une poussée dentaire, bébé se calme en se cognant la tête.
Ce n’est pas grave, il ne va pas s’automutiler. Soignez le mal et tout rentrera dans l’ordre.

Il réclame plus d’attention

Se cogner la tête, c’est douloureux. Bébé sait bien que ça vous fait réagir de le voir faire ça. C’est donc le moyen idéal de se faire cajoler et de monopoliser vos bras. Donnez-lui un surcroit d’attention durant la sieste et juste avant le coucher.
Il faut juste lui donner les moyens de ne pas avoir accès aux cognements pour calmer son anxiété. Une petite histoire, un gros câlin devrait suffire. Intégrez aux rituels du soir d’autres bruits rythmées comme les bruits blancs.
En avoir plus sur les bruits blancs…

Si la situation ne s’améliore pas, il convient alors de faire appel à un pédopsychiatre ou un psychologue qui vous aidera alors à mettre des mots sur ces comportements pour que les nuits (ou les siestes) redeviennent tranquilles pour tout le monde !

Protéger un bébé contre les cognements dans son lit

Bébé se promène dans le lit !

Il a besoin de trouver sa place ! Il n’y a pas si longtemps, il était dans un espace bien plus petit que ça : le ventre de maman !
S’il fait du nomadisme et se retrouve en haut ou en bas du matelas, c’est peut-être qu’il se sent perdu. Ce crapahutage l’aide à se rassurer quand il se heurte aux frontières de son lit.
Il n’a pas besoin d’être enfermé ou immobilisé, il finira par devenir maître de son environnement.

Bébé se cogne la tête involontairement, que faire ?

Passer le lit au crible !

Le lit est ancien
C’est un berceau hérité de votre famille, celui-là même dans lequel vous avez dormi lorsque vous étiez petit ! Hélas, les barreaux, la forme, la taille ne sont peut-être plus adaptés !
Les temps ont bien changé, si Bébé se tape la tête aux barreaux et se coincent dedans, il vaut mieux alors investir dans un lit récent et homologué.

Un lit tout neuf pour plus de sécurité
la plupart des meubles de puériculture vendus sur le marché sont soumis à des règles de sécurité très strictes. Vérifiez bien qu’il répond aux normes NF EN 716. c’est la garantie que l’écartement des barreaux n’est pas trop important et que la tête du bébé ne passe pas à travers. Le fait qu’il se heurte aux barreaux n’aura aucune conséquence grave, il ne risquera pas de s’étrangler ou de se retrouver coincé… et sonner le clairon au milieu de la nuit !

Un matelas parfaitement adapté
Le matelas doit impérativement border la structure du lit. Ainsi, l’enfant ne peut pas glisser et se retrouver pris au piège entre le matelas et les barreaux… et se cogner !
Choisir un matelas bien adapté.

Le tour de lit, pour ou contre ?

Elément décoratif et rassurant, il  transforme un berceau tout simple en cocon rassurant, mais est-ce vraiment sans danger ?

Le pour

C’est joli, ça fait petit nid douillet. Le petit peut gigoter autant qu’il le souhaite sans se faire mal aux barreaux ou se coincer la jambe.
C’est plein de couleurs et bon pour l’éveil. Certains sont très bien pensés et intègrent différentes textures ou des éléments ludiques…

Le contre

Bébé est enfermé dans son lit et de voit pas ce qu’il se passe autour de lui ! Ce peut être très angoissant pour l’enfant qui va capter des bruits, des mouvements sans pouvoir identifier d’où ils proviennent.
Que le petit puisse faire connaissance avec son environnement est aussi un facteur d’éveil !

La question de la sécurité :
Les crèches et hôpitaux ont décidé à l’unanimité de ne plus en équiper les lits d’enfants. En effet, il semble que le tour de lit soit reconnu comme une des causes d’étouffement par accident.
Les parents investissent dans cet article car ils craignent que leur bébé ne se heurte aux barreaux, mais l’effet peut être néfaste. Si le tour de lit se détache, l’enfant s’emberlificote dedans et peut s’étouffer.
Ces accidents sont plus fréquents lorsqu’il s’agit de nouveau-nés qui n’ont pas la force nécessaire de se dégager ou d’appeler à l’aide.
Si vous en utilisez un parce que vous êtes confronté à ces balancements, veillez à ce que les attaches soient solidement fixées au mobilier.
Gardez cependant à l’esprit que les cognements de tête aux barreaux sont provisoires et sans danger pour l’enfant.
Nous recommandons de tenter de trouver une solution d’accompagnement avant de faire cet achat.

Protéger un bébé contre les cognements dans son lit

L’article Protéger un bébé contre les cognements dans son lit est apparu en premier sur Bébé Dodo.


wallpaper-1019588
C'est beau la vie avec Haribo (cadeau inside)
wallpaper-1019588
L'estime de soi mise à rude épreuve : il ne se laissera plus agresser sans se défendre.
wallpaper-1019588
Pendant ce temps en cuisine : les scones.
wallpaper-1019588
Tests de grossesse : ce qu’il faut savoir
wallpaper-1019588
Prends moi par la main, une association valaisanne pour la famille
wallpaper-1019588
Faire accepter le biberon à un bébé allaité
wallpaper-1019588
Bien dormir pendant la grossesse
wallpaper-1019588
Trouvez le cadeau de fête des mères pour une jeune ou future maman