La péridurale: est-ce fait pour vous ?

La péridurale: est-ce fait pour vous ?

La péridurale: est-ce fait pour vous ?

tout savoir sur la péridurale

La péridurale est une anesthésie réalisée dans la région lombaire lors de l’accouchement. Celle-ci affecte à la fois le périnée, l’utérus et le plancher pelvien. Cette pratique permet de soulager la future maman sans occulter les sensations de contractions.

La péridurale est de plus en plus plébiscitée avec une augmentation de sa demande de 12% entre 2007 et 2012. Cependant, un grand débat perdure autour de ce sujet, entre les femmes qui refusent d’accoucher sans et celles qui au contraire préfèrent vivre pleinement leur accouchement.

Vous hésitez encore quant au recours ou non à la péridurale pour votre accouchement ? Dans cet article nous allons vous révéler tout ce que vous devez savoir concernant cette analgésie et démêler le vrai du faux sur la péridurale pour que vous puissiez faire votre choix en toute connaissance de cause.

La péridurale en 3 étapes

  1. Tout d’abord, au cours des six dernières semaines avant le terme de votre grossesse, il vous faudra aller consulter un anesthésiste (que vous vouliez la péridurale ou non, cette visite est obligatoire). Lors de cette consultation le médecin vérifiera qu’il n’y a aucune contre-indication à la péridurale et pourra vous demander de faire un bilan sanguin dans les 3 semaines précédant le terme afin de vérifier que tout est normal. Lors de ce rendez-vous, n’hésitez surtout pas à poser toutes les questions qui vous tracassent concernant cette méthode !
  1. Le grand jour arrivé, l’anesthésiste présent vérifiera une seconde fois que vous ne présentez aucune contre-indication à la péridurale. Une fois le contrôle terminé, vous devrez vous asseoir ou vous allonger sur le côté et le médecin vous piquera dans le bas du dos, entre deux vertèbres lombaires. L’anesthésiste pourra par la suite insérer le cathéter dans l’espace péridural qui sera maintenu par un pansement. C’est par ce cathéter que le médecin injectera l’anesthésiant.
  1. 10 à 15 minutes plus tard vous commencerez à ressentir les premiers effets de la péridurale sur la douleur. D’autres injections peuvent être nécessaires par la suite en fonction de la durée de l’accouchement.

Vrai/Faux:

  • La péridurale peut m’être refusée. VRAI

En effet, il est possible que dans certains cas la péridurale vous soit refusée. Si vous présentez au moins une contre-indication (fièvre, maladies neurologiques, tatouage dans le dos…). Dans ce cas réaliser ce type d’anesthésie serait dangereux pour vous et l’anesthésiste se réserve donc le droit de refuser de vous administrer la péridurale.  Il existe un autre cas de figure dans lequel la péridurale est impossible : lorsque aucun anesthésiste est disponible. En effet, seul un anesthésiste est autorisé à administrer une péridurale. Si vous voulez absolument en bénéficier prenez ce critère en compte lors de votre choix de maternité et recherchez en une possédant dans ses services un anesthésiste 24/24h.

  • La péridurale c’est douloureux. VRAI ET FAUX

Nous ne sommes pas tous égaux face à la douleur, pour la péridurale c’est pareil ! Si certaines femmes ne ressentent qu’une petite piqûre, pour d’autres c’est plus douloureux. Dans certains cas, on peut ressentir de l’électricité dans les jambes ou le bas du dos, cependant cela ne dure qu’un court instant et n’arrive que très rarement. Dans tous les cas, cette douleur reste bien inférieure à celle causée par les contractions.

  • La péridurale a des conséquences sur le bébé. FAUX

La péridurale n’a aucun effet néfaste direct sur le nouveau-né. Cependant certains effets secondaires chez la mère, tel qu’une hypotension artérielle pourrait engendrer des complications chez le bébé comme une diminution de l’apport en oxygène.

  • Seule la péridurale permet d’occulter totalement/partiellement la douleur. FAUX

La péridurale n’est qu’une façon parmi tant d’autres de soulager la douleur des contractions. D’autres méthodes plus naturelles existent. L’acupuncture ou l’adoption d’une posture physiologique peuvent permettre de réduire la douleur. La stimulation nerveuse trans-cutanée peut également diminuer les douleurs lors de l’accouchement. Le principe est simple : une petite machine appelée TENS est reliée à quatre électrodes situées dans votre dos. Vous contrôlez vous-même l’intensité du courant délivré. Cette pratique est indolore et permet de bloquer les messages de douleur émis vers le cerveau et stimuler la production d’endorphines (hormone du bonheur qui réduit le stress). La maternité Les Bluets située au 4 rue Lasson dans le 12ème arrondissement de Paris pratique cette méthode. Enfin l’hydrothérapie (ou accouchement dans l’eau) permet de diminuer la douleur des contractions en détendant les muscles.

Et vous, avez-vous déjà accouché ? Racontez-nous en commentaire votre expérience avec ou sans péridurale et votre ressenti. Si vous êtes actuellement enceinte, pensez-vous demander la péridurale lors de votre accouchement ?


wallpaper-1019588
Les bons plans sur les activités Parisienne à faire en famille
wallpaper-1019588
Quels sont les vêtements indispensables pour la grossesse
wallpaper-1019588
Congé maternité: vos droits de femme enceinte au travail
wallpaper-1019588
Comment aider bébé à faire ses nuits ?
wallpaper-1019588
Les Premières nouveautés de la rentrée (vêtements de grossesse) – Suite !
wallpaper-1019588
Les robes de grossesse de la rentrée
wallpaper-1019588
Les aliments à privilégier pendant la grossesse
wallpaper-1019588
Dehors les enfants ! 8 endroits Green à Paris !