Vous seriez dans quel état vous ?

Vous seriez dans quel état vous ?

J'ai faim d'amour-SandrineVanneuville

Il y a deux ans quand j'ai commencé à écrire et relevé ce fameux défi fou, je ne pensais pas que cela me mènerait là où je suis aujourd'hui. D'ailleurs, je ne pensais à rien, sinon à coucher sur papier mes idées et ce que j'avais dans le coeur, comme m'avait conseillé de le faire l'éditrice. Parlez de ce qui vous fait vibrer. C'est ce que j'ai fait. Je n'avais de but que celui d'écrire et d'avancer dans l'histoire. J'écrivais pour moi et pour elle aussi, évidemment. J'avais envie de voir si j'étais capable d'aller au bout de mon manuscrit. Et puis de vérifier aussi, si ce que j'écrivais tenait la route. Si cela pouvait intéresser, toucher, émouvoir. C'était ça mon défi, dans un premier temps.

Quand, le peu de personnes de mon entourage au courant, me demandait si j'allais publier sous mon véritable nom, si j'avais pensé à l'auto-édition, et si et si ... les questions me passaient à des centaines de kilomètres au dessus de la tête. On n'en est pas là. Publier ? Mais non. Et puis j'ai posé le point final, un soir du mois d'aout 2020. Je l'ai soumis à l'éditrice quelques semaines plus tard. C'est suite à son retour que l'idée a commencé à germer dans ma tête. Ou du moins, c'est à ce moment là que je me suis autorisée à y songer. L'édition. Une évidence, quand on a bossé autant d'heures sur une histoire. Et surtout, une évidence quand on a cette urgence à vouloir partager des émotions aussi fortes que celles que je ressentais.

Et me voilà aujourd'hui, la tête dans le guidon, à travailler sur de la mise en page, une couverture, des corrections en tout genre, des relations dans tous les sens avec vous, via Instagram et Facebook, avec les bookstagrameuses que j'ai pu contacter pour leur demander si elles seraient éventuellement intéressées de découvrir mon roman et d'en parler, façon "jeanclaudeduss", à faire des vidéos pour partager avec vous cette folle aventure. Bref je suis heureuse. Heureuse de travailler sur ce projet qui me tient tant à coeur, mais aussi heureuse de vous retrouver. J'ai beaucoup de plaisir à papoter avec vous, comme à l'époque du blog. Ça m'avait manqué. Sincèrement. Vous m'avez réservé un accueil des plus chaleureux et c'est que du bonheur.

Alors vous, je ne ne sais pas dans quel état vous seriez, mais moi je suis aux anges. J'ai tellement mis de moi dans ce livre et cette histoire, tellement mis de moi dans tout ce projet depuis 2 ans que je suis très excitée de bientôt le partager avec vous, même si je stresse pas mal à l'idée de ne pas être lue. Et encore pire, d'être lue mais que mon histoire ne vous touche pas. J'essaye de ne pas trop y penser, la tête dans le guidon ça aide bien. J'essaye d'avancer jour après jour, pas après pas, de ne pas trop me projeter ... j'essaye ...

En tout cas une chose est sûre, sans vous je ne suis rien, le "je" auteure ne serait rien, j'espère que vous aurez envie d'aller à la rencontre de Caroline mon héroïne, que vous aurez envie de partager un bout de sa vie et surtout que vous serez émue comme je l'ai été durant l'écriture. Je vous partage très bientôt le pitch sur instagram, idéalement en vidéo si j'arrive à lire plus de 2 phrases sans butter sur les mots 😉.

Je vous dis à bientôt et vous embrasse.


wallpaper-1019588
Top 10 des Berceaux Cododo : Lequel choisir ?
wallpaper-1019588
Mon roman en décicace ...